Stockholm Syndrome

Album :  Absolution
Enregistrement :  2003
Compositeur : Matt Bellamy
Producteur  : Rich Costey
Nombre de performances : 694 (8e)
Dernière performance : 2018 (entier), 2019 (Metal Medley)

INFORMATIONS
Le titre a d’abord été écrit au piano. Piano que l’on peut retrouver pendant le refrain accompagnés de magnifiques arpèges.  Le  syndrome de Stockholm c’est lorsque des otages/victimes s’attachent émotionnellement à leur agresseur, voire même le défende.  Le nom vient d’une prise d’otage ayant eu lieue à Stockholm en 1973.

LIVE
Le riff de Stockholm Syndrome était déja utilisé en outro de Muscle Museum en 2001 et de Hyper Music en 2002. C’est l’un de titre de Muse les plus joués, il a été présent sur toute les tournées depuis. Stockholm Syndrome fut un peu moins joué lors de la 2nd Law Era en rotation avec New Born lors de la séquence de la roulette (72 performances). Idem lors du Drones Tour où Stockholm Syndrome n’était pas joué de manière systématique.  Depuis la sortie de Simulation Theory, Stockholm Syndrome est intégré dans le Metal Medley dans une version raccourcie.

RIFF GASM
Habitué à terminer les concerts lors du Absolution Tour, Stockholm Syndrome a toujours été  suivie de plusieurs minutes de riff portant la durée du titre + riff en live à 8/9 minutes. Mais il y a quelques performances particulièrement notoires telle que T in The Park , Pinkpop ou Glastonbury 2004 ou  Los Angeles 2010 avec 10 minutes de riff ! Remplacé depuis quelques années par Knights of Cydonia en fin de concert, Stockholm Syndrome a de nouveau fini un concert en 2018 à  La Cigale suivi de Agitated et Yes Please.

 Impossible de tous les répertorier (il y en a eu plus de 23 différents au total) mais on retrouve parmi eux des riffs à eux comme  0305030 / Early Psycho riff , l’outro de Reapers , Vuilstamen, ou Execution Commentary. La plupart du temps c’est l’occasion pour Muse de jouer des riffs d’autres artistes dont :
Rage Against The Machine :  Freedom, Township Rebellion, War Within a Breath
Nirvana : School, Endless Nameless ou  Negative Creep
Deftones :  My Own Summer, Head Up

CLIP, PAROLES & TRADUCTION
Tourné avec une caméra thermique le groupe s’est bien  amusé avec en filmant notamment un pet enflammé (à 3:14)  ou en écrivant le mot « fuck » avec des glaçons (à 2:44). Un clip alternatif a été enregistré pour les USA.

PAROLES / TRADUCTION

I won’t stand in your way
Let your hatred grow
And she’ll scream and she’ll shout and she’ll pray
And she had a name, yeah she had a name

I won’t hold you back
Let your anger rise
And we’ll fly and we’ll fall
and we’ll burn
No one will recall, no one will
recall

This is the last time I’ll abandon you
And this is
The last time I’ll forget you
I wish I could

Look to the stars
Let hope burn in your eyes
And we’ll love and we’ll hate and we’ll
die
All to no avail, all to no avail
This is the last time I’ll abandon you
And this is
The last time I’ll forget you
I wish I could

This is the last time I’ll abandon you
And this is
The last time I’ll forget you
I wish I could

Je ne resterai pas sur ton chemin
Laisse ta haine grandir
Et elle hurlera et elle tirera et elle priera
Et elle avait un nom,ouais elle avait un nom

Je ne te retiendrai pas
Laisse ta colère monter
Et nous volerons et nous tomberons et nous brulerons
Personne ne se souviendra, personne ne se souviendra

C’est la dernière fois que je t’abandonne
Et c’est
La dernière fois que je t’oublie
Si seulement je pouvais

Regarde vers les étoiles
Laisse l’espoir brûler dans tes yeux
Et nous aimerons et nous haïrons et nous mourrons
Tous cela en vain, tous cela en vain
C’est la dernière fois que je t’abandonne
Et c’est
La dernière fois que je t’oublie
Si seulement je pouvais

C’est la dernière fois que je t’abandonne
Et c’est
La dernière fois que je t’oublie
Si seulement je pouvais

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.